[WILLA] Le retour d'expérience d'Emilie

6/11/2019

12/9/2019

Nantes

Participante de la 1ère édition du Bootcamp WILLA Possible powered by Contrex et 1Kubator, Emilie nous a rejoint pour parler de son expérience avec l'entrepreneuriat et de l'événement.

Bonjour Emilie, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Emilie, j’ai 38 ans et je suis nantaise. J’ai été pendant 13 ans dans la même entreprise, chez Bureau Veritas. J’ai commencé comme chargée de relation client et j’ai fini ma carrière en tant que cheffe de projet. Quand j'ai fini, la question s'est posée : qu'est-ce que j’allais faire de ma vie ?(rire). J’avais déjà un projet en tête, qui s’appelait MÜKA. C'était une idée de marketplace de mode éthique. En 2018, j’ai fait une formation au CNAM pour obtenir un certificat en e-commerce et e-marketing pour acquérir des compétences dans le numérique. C'est là-bas que j’ai rencontré Remy Marrone, qui était donc intervenant au CNAM. Il m’a parlé du Bootcamp WILLA possible powered by Contrex donc j’ai postulé et j'ai été retenue pour participer à la 1ère édition en juin 2018.

Qu'est ce qui t'as donné envie de participer au Bootcamp WILLA Possible powered by Contrex ?

J’ai participé au bootcamp pour booster mon projet. Clairement, je n'ai jamais monté de boite, je suis complètement novice dans le sujet. J’avais besoin d’apprendre, de découvrir l'entrepreneuriat. Le bootcamp se déroulait sur 3 jours et comme j'avais le statut étudiante, je n'ai payé que 50€. J’ai eu l'opportunité de rencontrer des professionnels, des experts métier. On a même eu une coach professionnelle, c’était super pour dynamiser, parler de nos peurs. Cela m'a permis de faire un bilan personnel et professionnel, savoir si j’allais dans le bon sens.

Justement, peux-tu nous dire ce que tu retiens de cette expérience sur un plan professionnel ?

Beaucoup de réseau. 1Kubator est bien implanté à Nantes et en France donc a un réseau qui permet de rencontrer des gens qui sont déjà dans le numérique. J'ai eu l'occasion d'échanger avec des personnes ayant un intérêt pour le digital et l'entrepreneuriat, tout ce qui m'intéressait également. J’ai également appris beaucoup de choses sur l'univers de la création d'entreprise, sur le juridique par exemple.

Et sur le plan personnel ?

J'ai appris à me connaître. On a eu une coach professionnelle en début de bootcamp. Échanger avec elle et les autres participantes m'a permis de dépasser mes peurs, d'aller au-delà de ce que je pensais capable. Et puis il fallait aussi pitcher son projet en 1 minute à la fin des 3 jours, ce que je n’avais jamais fait de ma vie. Ça m'a appris à analyser et à bien définir mon projet. J’ai rencontré des femmes super sympas avec qui j’ai gardé contact. Je dirais que le bootcamp c’est les rencontres, c’est booster son projet, apprendre sur soi et avoir les outils pour se lancer.

Où en es-tu de ton projet d'entreprise ? Tu as des envies pour le futur ?

J’ai quitté mon entreprise en septembre pour lancer MÜKA avec une associée. En avril, on a décidé d’arrêter le développement du projet pour plusieurs raisons. Notamment technique, une marketplace c’est beaucoup de travail et je n'avais pas les épaules pour en réaliser une. Aussi ça coûte cher de produire une solution comme celle-ci donc je n'avais pas forcément les moyens financiers. Après cela, j’ai eu le temps de réfléchir pour savoir ce que je voulais faire Actuellement, je fais une formation pour devenir coach de vie et j’aimerais travailler sur la problématique du harcèlement scolaire. Rien à voir avec le digital, mais le côté "apprendre sur soi" du bootcamp m’a permis de savoir ce que je voulais vraiment.

Merci Emilie d'avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Nous te souhaitons beaucoup de succès dans tes projets futurs.

Ne ratez rien de la prochaine édition Willa Possible powered by Contrex et 1Kubator 👉 https://twitter.com/1KNantes

Stay tuned !

Linkedin / Facebook / Twitter / Instagram

Voir tous nos articles