L'envie d'entreprendre nouvelle génération

27/8/2019

9/8/2015

Uncategorized

National

Il y a une conviction très personnelle que j'aimerais partager ici : je pense que l'envie d'entreprendre est naturelle et pas culturelle, que l'on naît avec, vit avec et que cela vous titille toute l'existence.On peut "combler" son envie d'entreprendre de nombreuses façons, beaucoup le font à travers des réalisations personnelles, la vie associative... et certains créent leur entreprise. C'est de ceux là dont je veux parler ici. Combiner une carrière "d'intrapreneur" (créer les entreprises des autres) de "projetpreneur" (J'invente ce mot là avec l'idée de souligner que de très gros projets, peuvent avoir le même effet que de créer son entreprise) et d'entrepreneur en une expérience au service des créateurs de demain est ce qui est à l'origine d'1Kubator.1Kubator crée un réseau d'incubateurs dans 11 villes françaises, avec l'objectif de soutenir la création de 330 startups par an, financées, portées par un programme d'incubation entièrement orienté vers leur solution digitale et sa mise en marché.La France est un vivier bouillonnant de créateurs. Les jeunes aujourd'hui qui ont une vraie envie d'entreprendre sont portés par la volonté de faire bouger les choses et de créer leur propre avenir, de ne plus dépendre d'emplois hypothétiques, de diplômes à la valeur variable, et d'être maître de leur destin. Ce qui porte les jeunes créateurs aujourd'hui va plus loin que l'envie d'entreprendre, c'est l'envie d'être acteurs de leur économie, de construire l'avenir et l'environnement qu'ils veulent et ne pas le subir. Cette attitude est la vraie attitude qui changera la France et mettra en avant ses vraies qualités.1Kubator veut être un des outils qui transformera une envie en réalité en simplifiant considérablement les barrières à l'entrée de tout jeune qui veut se lancer. 1K investira une moyenne de 25'000 € par projet pour environ 10% du capital de la startup, mais surtout fournira un programme d'incubation bien au delà que de simples bureaux. Un réseau de 100 mentors métier, une plateforme de production intégrée, des marchés tests structurés pour donner leur première chance aux startups, un kit de création d'entreprise, et même un programme d'internationalisation visent à apporter des solutions concrètes et immédiatement pratiques aux jeunes créateurs. En fusionnant les ressources de mes entreprises passées dans 1Kubator, les 5 entrepreneurs et moi même qui portons ce projet avons le même objectif de créer une solution qui soit "business compatible" pour soutenir la création et les jeunes en France. Nous ne sommes pas dans le soutien social, ni dans le projet éducatif, mais dans une démarche concrète, pratique, rentable pour amener un maximum de startups digitales à avoir un produit et un retour de marché suffisants pour montrer la justesse de l'idée et passer à l'étape d'après.La France a un potentiel énorme, et des opportunités bien plus grandes que son image de pays surtaxé laisse envisager. Il y a ici des occasions d'investissement uniques et un vivier à exploiter qui est encore relativement vierge, surtout en dehors de Paris. Ce qui est fantastique en France de nos jours, c'est que l'écosystème numérique est en train de grandir et de se structurer seul, croissant comme une jungle luxuriante et incontrôlée sur l'ensemble des règles, taxes, régulations, structures utiles ou inutiles qui caractérisent notre pays. 1Kubator sera symbolique de cela : un engrais pour jeunes pousses, afin de leur apporter ce qui importe le plus lorsqu'on veut développer une idée qui peut changer les choses : la liberté de recommencer.Nous ouvrons Bordeaux et Lyon en premier, notre programme et notre accueil ne coûtent rien aux participants puisqu'au contraire nous le valorisons en investissant dans leurs idées. Alors encouragez ceux que vous connaissez à se lancer, de nos jours, c'est plus que possible, et si vraiment cela les "titille", alors c'est même obligatoire.AF

Voir tous nos articles