Interview

À la rencontre de Isabelle Guillaume, présidente de la fondation BigBooster

27/4/2022
Temps de lecture dynamique
À la rencontre de Isabelle Guillaume, présidente de la fondation BigBooster

1Kubator est partenaire organisateur de Big Booster 2022 : une communauté internationale de startups innovantes, de mentors, d’experts, et d’industriels fédérée autour d’un programme d’accélération à l’international.

À cette occasion, nous sommes allés à la rencontre d'Isabelle Guillaume, vice-présidente « Projets Stratégiques » de Schneider Electric et présidente de la Fondation BigBooster. Avec nous, elle revient sur la genèse du programme ainsi que sur ces spécificités.

Le programme est structuré à travers un Boostercamp et un accompagnement personnalisé dans les territoires cibles. Depuis sa création, BigBooster a accompagné 320 startups dans leur développement international.

Isabelle Guillaume, vous êtes Vice-présidente « Projets Stratégiques » de Schneider Electric et présidente de la Fondation BigBooster : pouvez-vous nous présenter les enjeux de votre fonction à la fondation ? 🤓

Je suis vice-présidente des projets stratégiques chez Schneider Electric en effet et je suis impliquée dans un certain nombre d’autres mandats dans cet écosystème d’innovation régional que j’apprécie beaucoup, dont la présidence de la Fondation BigBooster depuis septembre 2021.

Le programme Big Booster est porté par une fondation, la Fondation BigBooster. Mon rôle est donc de permettre la continuation et l’amplification de ce programme qui n’est pas une nouveauté car il a été créé il y a plus de 6 ans maintenant, à l’origine à l’initiative de la Métropole de Lyon.

Je connais personnellement très bien le programme car j’ai dirigé, pendant de nombreuses années, le pôle de compétitivité Minalogic à Grenoble. Dans cette fonction j’avais vu la naissance de ce programme d’accélération des startups à l’international. Cela m’avais paru très pertinent dès le départ. Et là je suis ravie depuis mon retour chez Schneider Electric de contribuer à nouveau à ce programme dans lequel je crois beaucoup en présidant l’association qui porte ce programme.

Isabelle Guillaume, présidente de la fondation BigBooster.


Quelle est la genèse du programme ? 🚀

C’est d’abord et avant tout un programme pour les startups avec l’ambition première, y compris pour les startups early stage, de penser immédiatement à l’internationalisation. L'élément clé est de permettre à ces startups de se confronter très vite à la question de l’international dès la définition de leur proposition de valeur.

Pour illustrer, le type de question que l'on va poser aux startups early stage c’est « Est-ce que votre proposition de valeur est adaptée à l’international ? ». Pour des startups un peu plus matures, on va aller plus loin : « Est-ce que vous êtes prêts et comment vous vous préparez à vous développer dans telle ou telle région du monde ? ».

Pour répondre à ces deux questions, l’élément clé du programme ce n’est pas de les mettre forcément dans un incubateur pour plusieurs mois. L’idée est au sein d’un programme assez court, de profiter des feeds back de mentors issus de l’écosystème (entrepreneurs, incubateurs, grands groupes, consultants…) qui donnent un peu leur temps pour écouter le pitch des startups et leur faire leur feeds back.

Donc c'est d’abord un programme qui vise à faire réfléchir les startups et préparer leur internationalisation, puis deuxièmement, un programme qui s’appuie sur la confrontation entre les porteurs de projet et les écosystèmes régionaux et internationaux partenaires.


Aujourd’hui, quels sont les acteurs présents au sein de la fondation ? 🤝

Sur cette sixième saison, c’est un partenariat public/privé à but non lucratif composé de :

  • La Région Auvergne Rhône Alpes qui depuis cette 6ème saison est rentrée dans le programme
  • De partenaires privés
  • Les incubateurs et accélérateurs : Pulsalys, M2Care, 1Kubator
  • Un cabinet de conseil en propriété intellectuelle : Laurent & Charras
  • Et 3 grands groupes : Schneider Electric, Michelin et Vinci qui soutiennent le programme. Le mode d’engagement pour ces grandes entreprises est le mécénat de compétences. Concrètement, chacun des trois groupes met à disposition les compétences d’une personne qui est détachée à plein temps sur le projet.


Quelles est la spécificité de la saison 6 par rapport aux saisons précédentes ? 🔍

Tout d’abord, les destinations internationales partenaires (par rapport aux éditions précédentes qui étaient plus axées sur Lyon et Boston). Comme la région AURA est très impliquée cette année, nous nous sommes appuyés sur les partenariats institutionnels clés de la région comme destinations partenaires ciblées.

Nous avons donc 6 destinations :

  • Les « 4 moteurs » qui sont l’alliance des 4 régions européennes les plus développées mais qui ne sont pas des capitales : la Lombardie, La Catalogue, Bade-Wurtemberg en Allemagne (région de Stuttgart) et l’Auvergne Rhône Alpes.
  • Nous avons également ajouté la Pennsylvanie (Philadelphie) aux États Unis et le Québec (Montréal).

L’idée est toujours la même : les startups du monde entier peuvent candidater à BigBooster et y trouver de la valeur pour leur projet d’internationalisation. On a d’ailleurs quelques startups qui viennent du Moyen-Orient et de l’Afrique. Il faut également que ces startups soient intéressées pour se développer dans au moins deux des destinations du programme.

La deuxième nouveauté, en continuité de la saison 5, est de donner une coloration « impact positif ». Dans le critère de sélection, on demande aux entrepreneurs de se positionner par rapport aux critères des objectifs de développement durable de l’ONU. Les startups doivent donc expliquer en quoi leur proposition de valeur va être une réponse aux enjeux environnementaux et sociaux demandés.

La troisième nouveauté, c’est le retour en physique du Boostercamp, cette grande rencontre qui est au coeur du programme et qui aura lieu cette année au campus Région du Numérique à Charbonnières-Les-Bains les 5, 6 et 7 juillet. L’année dernière tout avait été en virtuel. Cette année, on capitalisera donc sur ce qui avait bien fonctionné en 2021 en utilisant un format hybride : En juin, quelques sessions auront lieu en visioconférence afin de préparer autant les mentors que les porteurs de projet au Boostercamp.  

Et la dernière nouveauté, c’est une équipe d’animation constituée de compétences issues de grands groupes qui sera impliquée au travers du mécénat de compétences, mais également au travers d’un effort de communication interne et de sourcing de mentors.


Pouvez-vous nous parler de votre expérience personnelle en tant que mentor ? 🎓

J’ai été mentor 3 fois sur Big Booster. Je peux témoigner que c’est passionnant : on a vraiment l’impression de faire progresser les startups qui sont en face de vous grâce aux feeds back qu’on leur fait. Pour le mentor, c’est une immersion totale dans le monde des startups et de l’entrepreneuriat ; quand on est dans une grande entreprise, on est parfois un peu loin de ce monde là et c’est une excellente ouverture sur l’entrepreneuriat et la richesse de l’écosystème au global.


Avez-vous un exemple de startup que vous avez mentorée à titre personnel ? 🦄

Récemment, j’ai mentoré une startup sur le sujet de l’impression 3D avec des applications possibles dans le monde la santé. Il s'agissait de 3Deus qui est une startup de Pulsalys.


Qu’est-ce qui vous a séduit dans l’approche d’1Kubator qui est cette année votre partenaire organisateur ? ✨

1. Vous êtes vous-même un incubateur : vous savez ce qu'est une startup et comment la développer. C’est important de pouvoir avoir un acteur qui connait cet écosystème et quels sont les enjeux des entrepreneurs.

2. Vous nous avez convaincu sur votre capacité à co-construire le programme avec nous. C’est important d’apporter de nouvelles idées et de nouvelles visions.

3. Vous êtes un incubateur fortement développé en France et à l’international ce qui vous donne la capacité à sourcer à la fois des startups, des mentors et de convaincre des speakers internationaux inspirants à intervenir sur Big Booster.

Envie de candidater et participer à la prochaine édition de Big Booster ?

Candidatures startups avant le 30 avril : https://swll.to/BigBooster

Enregistrement mentors jusqu’au 15 mai 2022 : https://swll.to/BigBooster_Mentor

Plus de renseignements sur : https://bigbooster.org/

Voir plus
Recevez chaque mois nos meilleurs articles dans votre boîte mail !

Indiquez-nous vos coordonnées et le type d’actualités que vous souhaitez recevoir.

C'est noté ! :)
Oops! Something went wrong while submitting the form.
BG newsletter