Étudiant.e-entrepreneur.e : 5 bonnes raisons de créer sa startup pendant ses études

25/4/2021

12/3/2018

National

Tu es étudiant.e ? Tu as déjà travaillé, en stage, en alternance ou en job d'été, mais tu ne t'es jamais vraiment épanoui.e en entreprise ? Pourtant, tu es curieux.se et plein.e de bonne volonté !

Et si tu créais ta propre entreprise, ta startup ? Attention, tu devras t'accrocher et faire des sacrifices, mais l’aventure qui t’attend en vaut la chandelle. On t'explique pourquoi en 5 points :

1. Prépare-toi à devenir riche… en compétences et qualités !

Lorsque tu travailles dans une entreprise, tu as un intitulé et une fiche de poste. Généralement, tes missions sont prévues à l'avance et évoluent rarement au fil du temps. En tant que créateur de startup, c’est toi le patron, c'est à toi de déterminer tes priorités, tes tâches, tes impératifs qui changent constamment en fonction de l'évolution de ton entreprise.

En tant qu’entrepreneur.e, tu devras gérer l’entreprise de A à Z, quels que soient ton diplôme, ta formation ou ton expérience. Droit, économie, marketing, finance, management... ne seront plus (seulement) des matières théoriques, mais des défis concrets et quotidiens que tu devras relever.

Tu deviendras autonome et polyvalent.e, capable de diriger ta startup de manière opérationnelle et stratégique. Au-delà des compétences techniques, tu développeras également tes soft skills. Trouver une idée, imaginer un business model viable, présenter son concept en 2 minutes, convaincre un investisseur, développer un prototype, trouver ses premiers clients... Les multiples étapes de la création d'entreprise t'apprendront à être plus patient.e, diplomate, pertinent.e, convaincant.e, réactif.ve, créatif.ve,... Autant de qualités qui ne s'apprennent pas à l'école et qui te seront utiles tout au long de ta carrière.

2. Le double-face n’a jamais été aussi sexy

Lancé par le gouvernement en 2014, le dispositif PÉPITE (Pôle Étudiant Pour l'Innovation, le Transfert et l'Entrepreneuriat) te permet d'obtenir le statut d'étudiant-entrepreneur. Si tu as moins de 28 ans et que tu es diplômé.e du baccalauréat, tu es éligible au statut. Il te suffit d'envoyer ta candidature puis de passer devant un comité d'engagement qui jugera de la qualité de ton projet de startup.  

Si tu es retenu.e, tu conserveras ton statut d'étudiant et tous les avantages qui s'y rattachent (sécurité sociale étudiante, CROUS, réductions, prêts à taux préférentiels...), mais tu bénéficieras également de formation et coaching en entrepreneuriat et de l'accès gratuit à un espace de coworking. Il existe actuellement 29 pôles PÉPITE répartis sur tout le territoire français, dont Lyon, Bordeaux, Rennes et Nantes.

3. Choisis ton cursus à la carte

En créant ton entreprise pendant tes études, tu devras être organisé.e afin de combiner ces deux emplois du temps. Mais tu pourras aussi bénéficier d'un certain nombre d'outils afin de réussir au mieux ! Grâce au statut d'étudiant-entrepreneur, tu peux demander à être inscrit.e au D2E, le diplôme d'établissement d'étudiant-entrepreneur.  Ce diplôme te permettra de faire reconnaître tes acquis mais aussi d'aménager ton cursus : tu auras la possibilité de transformer ton stage ou ton année de césure en projet entrepreneurial dédié au développement de ton entreprise. Et oui, pourquoi signer pour un énième stage café-photocopieuse si tu peux bénéficier de cette période pour créer ta boîte ?

Nope, she’s her own boss now !

Pour aller plus vite et plus loin, n'hésite pas à t'entourer ! Pour cela, de nombreuses structures sont là pour t'accompagner et te permettre de développer ton réseau, comme La Cantine, Maia Mater, Les Ecossolies ou encore 1Kubator.

4. Deviens un.e pro du pitch !

De nombreux concours ont été créés pour donner de la visibilité aux projets entrepreneuriaux des étudiants et les récompenser. En fonction du secteur et des particularités de ton projet, tu peux prétendre à de nombreux prix, comme par exemple :

A Nantes, tu pourras également participer au Mash Up. Au programme ? Une conférence liée à l’entrepreneuriat, un concours de pitch réservé aux étudiants entrepreneurs avec une remise de prix ainsi qu’un cocktail networking.La plupart des concours de startups et d'entrepreneuriat possèdent également des catégories réservées aux jeunes, renseigne-toi directement sur leurs sites.

5. Le premier jour du reste de ta vie

Les stages et alternances sont l'occasion d'intégrer le monde du travail et de découvrir ce qui plaît (ou non) pour construire son projet professionnel. Mais la création d'une entreprise peut avoir un impact bien plus important sur ta carrière en dessinant ton avenir post-études. Pour continuer à te consacrer à ton projet en sortant des études, tu peux t’appuyer sur des professionnels de l’accompagnement comme 1Kubator. Dans la continuité de PÉPITE, ces structures pourront t’apporter un accompagnement personnalisé, des ateliers pragmatiques, des locaux, de la visibilité, des financements et surtout un réseau national !

Pour en savoir plus, n'hésite pas à nous contacter, nous serons ravis d'en discuter avec toi.

Et si toi aussi tu souhaites rejoindre l'aventure 1Kubator, c’est possible et c’est très simple !

L’appel à projets se fait toute l’année sur notre plateforme 1Kubator.com.

Que tu sois étudiant.e ou jeune diplômé.e, si tu portes un projet où le digital fait la différence et que tu n’en es qu’au stade de l’idée ou que tu as récemment créé ta startup, si tu as besoin d’accompagnement, de financement et de support en développement technique, alors rejoins l’aventure et inscris-toi sur 1Kubator.com !

Tu pourras ainsi échanger avec notre réseau de plus de 100 mentors pour challenger ton projet pendant un mois, et tout ça, gratuitement !

Pas besoin de préparer un business plan, un pitch deck ou un Canvas, tout ce dont tu as besoin c’est l’envie d’entreprendre dans le numérique, la soif d’apprendre et une grande motivation ! N’hésite pas à venir nous voir, nous appeler ou nous écrire si tu souhaites avoir plus d’infos !

STAY TUNED on Facebook !

Voir tous nos articles