[KAFÉ] Rencontre avec Leslie Lacroix, fondatrice de Capitaine Study

4/2/2021

27/1/2021

Bordeaux

Leslie Lacroix, co-fondatrice de la startup Capitaine Study et accompagnée par 1Kubator à Bordeaux depuis 2019, revient pour nous sur son parcours. Faire le bon choix d’orientation parmi la multitude d'écoles, prépas, concours et formations reste complexe pour beaucoup d'étudiants. Face à ce constat, Leslie a créé sa startup, aujourd’hui en pleine croissance. Au fil de son témoignage, elle nous livre ses conseils pour se lancer, créer et grandir en tant qu’entrepreneur.

Bonjour Leslie, qui es-tu et peux-tu nous présenter Capitaine Study ?

Bonjour, je m’appelle Leslie Lacroix, j’ai 21 ans et je suis étudiante en digital à l’ESD sur Bordeaux. Capitaine Study est la première plateforme qui recense des avis vérifiés sur les écoles privées du supérieur, toutes filières confondues et dans toute la France. Concrètement ce sont les étudiants et anciens étudiants qui publient des avis sur la plateforme, l’objectif étant d’aider les futurs étudiants à faire le bon choix d'orientation. Il est possible de partager son expérience selon plusieurs critères :  l’enseignement, le réseau de l’école, l’ambiance et la vie associative puis les locaux.

Les avis peuvent être affichés en anonyme sur le site, mais les étudiants doivent impérativement nous donner leur nom et prénom. Nous utilisons principalement Linkedin pour vérifier l'identité des étudiants. Cela nous arrive aussi de demander une pièce justificative, un certificat de scolarité ou une carte étudiante par exemple. Nous sommes très attachés à cette étape de vérification, car cela permet d’assurer à la fois aux établissements et aux étudiants la véracité des avis.

« Nous sommes très attachés à la vérification des identités, cela permet une relation de confiance avec les étudiants et les établissements »

LANCER SA STARTUP

Comment t’es venu l’idée de créer Capitaine Study ?

Après une première année de licence InfoCom, dont le programme ne m’a pas plu, j’ai intégré une école de communication privée dans laquelle j’ai obtenu un bachelor, mais qui elle non plus, ne répondait pas à mes attentes. Le volume de cours n’était pas très important et nous étions peu aidé dans nos recherches de stage et d’alternance. Pour mon Master, je savais que je voulais étudier le digital à Bordeaux, mais beaucoup d’écoles proposaient ce type de cursus, et je ne voulais pas faire la même erreur. J'ai participé à des salons, des forums mais je doutais de l’objectivité des ambassadeurs des écoles... J’ai donc eu l’idée de créer cette plateforme sur laquelle les élèves pourraient librement noter leurs écoles. Je me suis alors associée avec Pierre-Axel, qui avait aussi fait face à cette problématique pour choisir une prépa privée avant d’effectuer sa PACES.  

Quelles ont été tes motivations pour te lancer ?

Ma rencontre avec Pierre-Axel principalement, car je ne souhaitais pas faire face seule aux nombreux défis qui m'attendaient. Il avait déjà des expériences dans l'entrepreneuriat : la création de sa propre prépa de médecine, mais aussi la création d'une plateforme de formation en ligne pour les dentistes.

L'autre principale motivation a été de constater qu'énormément d'étudiants rencontraient le problème que j'avais moi-même vécu et identifié : ne pas réussir à trouver l’école qui leur correspond. J’ai reçu beaucoup de messages (et j'en reçois encore aujourd’hui !) d'étudiants qui me disent qu'ils ont besoin d’une plateforme comme Capitaine Study.  

« Je l’avais déjà identifié dans mon cercle d'amis, nous étions beaucoup à vouloir changer de formation et à avoir peur de se tromper, nous n'arrivions pas à trouver des avis concrets et c'est parce que nous étions si nombreux à rencontrer ce problème que j'ai eu envie de créer la plateforme. »

Des conseils pour un entrepreneur qui veut se lancer ?

Mon principal conseil est d’en parler le plus possible autour de soi car il y a forcément des personnes qui pourront être utiles dans votre projet et qui vous apporteront des remarques constructives, car il en faut pour avancer. Ensuite, je dirais qu’il est important de s’associer à quelqu’un qui a des compétences complémentaires car cela permet de décoller et d’avancer encore plus vite. Et enfin, il me parait important d’écouter ceux qui ont réussi, que ce soit en intégrant un incubateur, en écoutant des podcasts ou encore en lisant des témoignages de fondateurs. J'ai contacté des entrepreneurs sur LinkedIn pour leur demander directement des conseils, c’est finalement à mon sens, le plus formateur.

“Avant de se lancer, il faut en parler autour de soi. Il y aura toujours des personnes qui auront quelque chose à vous apporter. “

Quel est ton business model ?

On l’a trouvé et mis en place assez récemment. Les écoles s'abonnent à un forfait mensuel pour avoir accès à leur page école personnalisable avec des informations sur les formations, l’admission ou encore sur l’école elle-même et du contenu multimédia. Elles disposent d’un tableau de bord pour gérer ces contenus.

CRÉER SA STARTUP

Quand as-tu rejoins 1Kubator et quel rôle a joué l'incubateur dans le développement de ta startup ?

C’est 1Kubator qui nous a contacté. A l’origine, il s’agissait pour moi d’un projet parallèle à mes études et mon alternance, je travaillais sur Capitaine Study le soir en rentrant. Le projet s’est concrétisé à partir de notre rentrée en incubation en octobre 2019. 1Kubator m’a enseigné tout ce que j'avais besoin d'apprendre pour lancer ma startup n'ayant pas fait d’école de commerce ou d’entrepreneuriat. L’équipe nous a accompagné notamment sur la définition de notre business model, sur la création d’entreprise, ils continuent de m'apporter des conseils au quotidien pour faire avancer mon projet.

“L’arrivée d’1Kubator a concrétisé le projet.”

Quel programme d'accompagnement as-tu suivi ?

J’ai intégré le programme d'incubation 1Kréation qui dure 10 mois. Il s’agit de plusieurs ateliers pratiques reprenant toutes les étapes nécessaires pour lancer sa startup.  On travaille ensemble pour définir les valeurs de l’entreprise, notre proposition de valeur, les messages que l’on veut véhiculer. Il y a aussi des ateliers pour nous aider à définir nos offres, nos prix, notre stratégie commerciale, le financement, etc.

Point quotidien avec l'équipe d'1Kubator

As-tu rencontré des difficultés et comment les as-tu surmontées ? 

Les débuts ont été plutôt fluides, le principal défi a été surtout de définir notre business model qui encore aujourd’hui n’est pas définitif. La définition de nos valeurs et de nos cibles nous ont demandé aussi beaucoup de travail. Et le développement technique reste un défi car nous n’avons pas les compétences en interne pour développer une plateforme avec toutes les fonctionnalités que l’on souhaiterait.

La notion d’avis et de réputation reste un sujet sensible pour les écoles aujourd’hui, je craignais que l’écosystème n’apporte que peu de crédibilité au projet, mais j'ai vite été rassuré sur ce point : le fait que les étudiants concernés partagent leur avis (plus de 1500 avis vérifiés à ce jour !) a donné de la crédibilité à Capitaine Study. Enfin, j'imaginais que mon jeune âge aurait pu être une difficulté mais j’ai toujours été bien reçue et considérée.  

Comment as-tu décroché tes premiers clients ?

Dans un premier temps, nous avons travaillé avec un business developer qui nous a aidé à définir l'offre et la stratégie commerciale. Nous avons ainsi croisé tous les canaux avec un gros travail de veille et de prospection pour trouver les contacts mail, téléphone, et LinkedIn. Dans un second temps, nous avons été rapidement repérés par les établissements grâce à notre présence sur Google et au référencement naturel. Nous avions aussi la chance de pouvoir mettre en avant dans notre discours les avis que nous avions déjà récoltés sur les établissements privés.  

GROWTH HACKING : Leslie dévoile en 2 minutes ses bonnes pratiques et conseils pour accélérer le développement de ta startup !

DEVELOPPER SA STARTUP

Quelle est la clé du succès de Capitaine Study ?  

“Capitaine Study, comparée à nos concurrents historiques, est une plateforme faite par des étudiants pour des étudiants, avec une problématique commune qui leur parle et un ton adapté.”  

Le référencement a été très important dans notre développement : 80% de notre trafic provient du référencement naturel que l’on a travaillé au niveau technique et sémantique. Les avis des étudiants nous permettent d’avoir énormément de contenus et de mots clés qui y contribuent.

Quels sont tes projets futurs, les prochaines étapes pour Capitaine Study ?

Notre premier objectif est d’agrandir la team.  Depuis octobre, Jessica a rejoint l’équipe en alternance, pour nous apporter son expertise en matière de stratégie commerciale. Nous avons aussi recruté une stagiaire en communication. On souhaite pérenniser les postes sur les compétences commercial et marketing pour l’année 2021.

Les prochaines étapes sont aussi d’aller chercher de nouveaux établissements pour continuer notre développement. Depuis novembre, nous avons signé avec 20 établissements mais l’objectif est d’en signer davantage pour ainsi proposer, à la fois aux étudiants et aux écoles, un comparatif complet, avec un site encore plus fourni en avis.  

L’objectif va être également de développer nos partenariats déjà existants, comme avec Campus Screen, un réseau de panneaux digitaux (DOOH) installés dans plusieurs campus. Nous allons diffuser des publicités Capitaine Study pour communiquer dans toute la France.  

Par ailleurs, par choix, nous nous positionnons pour l’instant sur les écoles privées, qui représentent pour les étudiants un investissement plus important qu'une inscription dans un établissement public. L’idée est ensuite de se positionner sur les prépas privées. Nous nous pencherons aussi sur l’enseignement supérieur public où il y a clairement un besoin important du côté des étudiants.  

Leslie Lacroix, Lauréat du concours Les Idées Neuves en partenariat avec le Crédit Mutuel
Leslie Lacroix, Lauréat du concours Les Idées Neuves édition 2020 en partenariat avec le Crédit Mutuel

Comment arrives-tu à allier ton quotidien d’étudiante et d’entrepreneuse ?

L’année dernière en Master 1, c'était plutôt facile à gérer. Cette année en Master 2, on a une charge de travail plus conséquente, c’est intense !  Mais dans l’ensemble, ma formation me permet de garder suffisamment de temps pour Capitaine Study où j’effectue par ailleurs mon alternance. Donc je suis vraiment à 100% dans mon projet et son développement.  

Dans 5 ans, où te vois-tu ?

“Dans 5 ans, j’espère que Capitaine Study aura grandi, que j’aurai réussi à fédérer une équipe investie pour continuer à faire rayonner notre startup. J’espère aussi que l’on aura réussi les missions que l'on s'est donné : mieux orienter les étudiants, identifier les points faibles des écoles pour leur permettre de s’améliorer, et ainsi voir les premiers résultats grâce aux avis postés.”

Voir tous nos articles